Déflectométrie
à décalage de phase

Les systèmes V-Optics
sont basés sur la technologie de déflectométrie à décalage de phase

Déflectométrie utilisé en réflexion (surfaces réfléchissantes) :

Le principe de la déflectométrie à décalage (PSD) de phase est d’analyser la déformation
d’un motif parfait reflété par la surface à contrôler.

Sur une surface parfaite, nous connaissons d’avance quel serait le reflet de ce motif parfait et donc nous savons où les rayons lumineux devrait aller. S’ils ne sont pas là où ils sont censés être, cela signifie que la réflexion des rayons a été modifiée par un défaut de surface local (variation des pentes en surface).

Ce principe est démontré par la loi de Snell-Descartes qui dit que la réflexion des rayons lumineux est tel que l’angle d’incidence et l’angle de réflexion sont égaux.

Déflectométrie sur surface réfléchissante
Principe de défléctométrie
  • L’algorithme reconstruit le trajet des rayons lumineux provenant du motif de l’écran et réfléchis par l’objet vers la caméra.
  • La direction de la normale en tout point de la surface est déduite et et conduit donc aux pentes.
  • Les courbures de la surface peuvent être obtenues en dérivant des pentes.
  • L’intégration des pentes conduit aux altitudes de la surface.
Fonctionnement de déflectométrie en réflexion
  • Un motif sinusoïdal dynamique est diffusé sur un écran
  • Le motif réfléchi est déformé par la surface de la pièce
  • Information digitalisée par caméra(s)
  • L’algorithme traite la déformation de motif

L’avantage de la PSD est d’avoir une grande sensibilité aux déviations locales d’altitude. Ce qui permet de mettre en exergue les défauts et caractéristiques de la surface.

Déflectométrie utilisée en transmission (produits transparents)

Pour qualifier un matériaux transparent, l’analyse porte sur la mesure de la réfraction de l’objet testé.
Des imperfections dans le matériaux ou sa surface, entrainent des modifications de la réfraction et la capacité à transmettre la lumière.

Déflectométrie en transmission
  • La position de chaque point émetteur de l’écran étant connue, l’algorithme est capable de détecter la déviation des rayons de lumière.
  • Le grandissement entre le motif parfait et l’image capturée est calculé en chaque point de mesure sur les directions x et Y
  • La puissance optique est déduite du grandissement
  • Les distorsions optiques sont calculées à partir de sa puissance optique
Fonctionnement de déflectométrie en transmission
  • Un motif sinusoïdal dynamique ( en x et en y ) est diffusé sur un écran
  • Le motif vu au travers du matériau est déformé par les différents défauts ou caractéristiques de la pièce
  • Information digitalisée par caméra(s)
  • L’algorithme traite la déformation du motif